Juin 2019 – les moteurs recherchent la bonne stratégie

Flashback – juin 2019 – les moteurs de recherche rivalisent sur le thème de la protection des données avec des stratégies radicalement différentes.

Tandis que Google dévoile une nouvelle fonctionnalité permettant d’effacer automatiquement certaines données personnelles, Qwant mise sur une nouvelle technologie qui permet de personnaliser ses recherches sans partager ses données…

Google propose de nouveaux réglages a ses utilisateurs

Google l’avait annoncé en Mai, il l’a fait. Depuis la page d’accueil de votre compte Google — si vous en avez une — vous pouvez régler la durée de stockage de votre historique de recherche et d’utilisation des apps Google. Ce n’est qu’un début mais c’est déjà un pas vers plus de contrôle de leurs données par les utilisateurs. Il reste toutefois un peu de travail pour chaque internaute qui doit se rendre sur cette page et choisir ses préférences. La procédure est très bien expliquée sur le site Gizmodo.

Source: Gizmodo.com

Qwant lance Masq

Autre stratégie pour ceux qui ont choisi de boycotter Google et de faire par exemple confiance a Qwant le moteur de recherche français en pointe dans la protection des données de ses utilisateurs. La technologie Masq annoncée fin Juin permet de « renverser la logique en déplaçant les données, qui ne sont plus sur le serveur, mais du côté du client » indique Tristan Nitot, VP Advocacy chez Qwant. Masq est un développement open source (disponible ici), encore en phase de test. Pour en savoir plus cette chronique sur France Inter est un bon point de départ.

Gare a la perte de ses données

Attention « Chacun est responsable de ses données » lance Ninot dans son interview à Numerama, et le journal de souligner:

« Puisque le stockage avec Masq se fait localement, cela signifie une absence de sauvegarde quelque part dans le cloud qui sauverait pourtant la mise de l’internaute. Ce à quoi rétorque Tristan Nitot : faites des sauvegardes ! Au-delà de la plaisanterie, c’est un choix de design assumé par Qwant : « chacun est responsable de ses données » et ce n’est pas à Qwant de faire ce que chacun devrait faire lui-même naturellement. Reste que de la théorie à la pratique, il y a un monde : il est assez facile de constater dans son entourage que les sauvegardes manuelles sur un périphérique amovible ne sont pas les pratiques les plus répandues… » (Source : Numerama, 27/6/19)

Se camoufler sous une pluie de faux profils…

La guérilla anti-moteurs de recherche fait rage aussi du côté des associations comme la fondation Mozilla qui propose encore une autre stratégie : noyer les traceurs publicitaires sous un flot d’informations erronées. Pourquoi pas ?!

Dans notre prochaine chronique nous remonterons encore un peu dans les actualités du mois de Mai 2019.

What’s up GDPR ?

Bonjour, nous sommes de retour ! Et non le projet Rebindme n’est pas totalement mort. N’ayant donné aucunes nouvelles ces derniers mois nous nous devions de publier un petit bulletin de santé.

L’été dernier (2018) nous nous étions quittés sur un projet très ambitieux : organiser nos premiers ateliers Rebindme, recruter nos premiers membres et dévoiler nos projets au plus grand nombre. Hélas l’été a eu raison des plus courageux d’entre nous pour des raisons diverses, variées et souvent personnelles. N’entrons pas dans ces détails personnels, ce serait un comble…

Seule la partie technique a continué a avancer, dans le but de préparer nos premiers prototypes, mais là aussi avec beaucoup d’à-coups.

Pourtant pendant ce temps le projet a conservé toute sa valeur, car malgré la mise en application du RGPD, les risques qui pèsent sur nos données personnelles sont toujours là et l’actualité est toujours aussi riche de rebondissements sur le sujet. En voici quelques extraits…

Crédits: reenawadia.com

Début juillet 2019 – Superhuman is Spying on You

Cette semaine c’est Superhuman un petit logiciel qui fait malgré lui la une des actualités du web avec un client mail qui permet d’envoyer un message en traçant qui l’a lu, quand et surtout où il se trouvait (en utilisant son adresse IP). Malgré une réaction rapide suite au post « Superhuman is Spying on You » de Mike Davidson, ancien VP de Twitter, et la suppression de ce tracking géo-localisé, cette affaire a entaché la réputation de la startup, tout en relançant le débat de l’éthique dans la tech.

Cet email a été lu 9 fois, en Californie, aux Pays-Bas, en Floride et dans le Missouri. Crédits : Mike Davidson.

Fin juin 2019 – la guerre Apple vs. OpenID fait rage…

La bataille fait rage entre Apple et l’OpenID foundation depuis qu’Apple a décidé d’utiliser son image de marque pour fournir un bouton « Sign-In with Apple » (SIWA) sur un grand nombre de sites web et d’apps, pour « éviter de passer par Facebook et Google, les accusant à demi-mot d’utiliser nos données personnelles. »  Craigh Federini, le président de la fondation reproche dans une lettre ouverte à Apple de ne pas garantir publiquement la compatibilité avec le standard ouvert OpenID, et de ne pas avoir officiellement rejoint la fondation aux côtés de Google, Paypal ou Microsoft.

Alors que penser d’Apple et de SIWA sur ce coup ? Un lecteur avisé fait remarquer sur ce site que « SIWA fait bien plus qu’un simple OpenID : génération d’une adresse e-mail unique à la volée contrairement à OpenID, la conservation de l’anonymat — vis-à-vis du site visité — même à travers les échanges de mail, détection des bots, authentification à double facteur automatique, … » Siècle Digital confirme : « Si vous ne souhaitez pas communiquer votre adresse email, Apple va proposer une solution pour protéger vos données personnelles. En sélectionnant l’option « masquer mon email » une adresse aléatoire sera automatiquement créée. Elle servira à transférer automatiquement les messages que la plateforme vous enverra, et protégera ainsi votre véritable adresse. Cette fonctionnalité s’avère particulièrement efficace lors d’un vol de données, de plus en plus fréquents à notre époque. » C’est à se demander pourquoi nous n’y avions pas déjà pensé 🙂

Présentation de l’interface permettant de masquer son email en utilisant Sign in with Apple

…tandis qu’en France UFC Que Choisir s’attaque à Google

Pendant ce temps le 26 juin, Alain Bazot, président d’UFC Que Choisir, dénonçait Google dans la presse et lançait une action de groupe pour les contraindre à respecter le RGPD. « Tout est fait pour que vous n’ayez pas conscience des données qu’on vous prend. » Il demande une indemnisation de 1 000 euros par victime « parce que la violation est massive, répétée, continue ».

Google, déjà condamné en janvier dernier par la CNIL à une amende record de 50 millions d’Euros pour ne pas informer assez clairement les internautes sur l’exploitation de leurs données personnelles, serait capable de vous géo-localiser plus de 300 fois par jours même si vous n’utilisez pas votre portable !

A suivre…

Pour remonter encore un peu le temps et suivre plus de news, suivez notre prochain article sur le sujet.