Juin 2019 – les moteurs recherchent la bonne stratégie

Flashback – juin 2019 – les moteurs de recherches rivalisent sur le thème de la protection des données avec des stratégies radicalement différentes.

Tandis que Google dévoile une nouvelle fonctionnalité permettant d’effacer automatiquement certaines données personnelles, Qwant mise sur une nouvelle technologie qui permet de personnaliser ses recherches sans partager ses données…

Google propose de nouveaux réglages a ses utilisateurs

Google l’avait annoncé en Mai, il l’a fait. Depuis la page d’accueil de votre compte Google — si vous en avez une — vous pouvez régler la durée de stockage de votre historique de recherche et d’utilisation des apps Google. Ce n’est qu’un début mais c’est déjà un pas vers plus de contrôle de leurs données par les utilisateurs. Il reste toutefois un peu de travail pour chaque internaute qui doit se rendre sur cette page et choisir ses préférences. La procédure est très bien expliquée sur le site Gizmodo.

Source: Gizmodo.com

Qwant lance Masq

Autre stratégie pour ceux qui ont choisi de boycotter Google et de faire par exemple confiance a Qwant le moteur de recherche français en pointe dans la protection des données de ses utilisateurs. La technologie Masq annoncée fin Juin permet de « renverser la logique en déplaçant les données, qui ne sont plus sur le serveur, mais du côté du client » indique Tristan Nitot, VP Advocacy chez Qwant. Masq est un développement open source (disponible ici), encore en phase de test. Pour en savoir plus cette chronique sur France Inter est un bon point de départ.

Gare a la perte de ses données

Attention « Chacun est responsable de ses données » lance Ninot dans son interview à Numerama, et le journal de souligner:

« Puisque le stockage avec Masq se fait localement, cela signifie une absence de sauvegarde quelque part dans le cloud qui sauverait pourtant la mise de l’internaute. Ce à quoi rétorque Tristan Nitot : faites des sauvegardes ! Au-delà de la plaisanterie, c’est un choix de design assumé par Qwant : « chacun est responsable de ses données » et ce n’est pas à Qwant de faire ce que chacun devrait faire lui-même naturellement. Reste que de la théorie à la pratique, il y a un monde : il est assez facile de constater dans son entourage que les sauvegardes manuelles sur un périphérique amovible ne sont pas les pratiques les plus répandues… » (Source : Numerama, 27/6/19)

Se camoufler sous une pluie de faux profils…

La guérilla anti-moteurs de recherche fait rage aussi du côté des associations comme la fondation Mozilla qui propose encore une autre stratégie : noyer les traceurs publicitaires sous un flot d’informations erronées. Pourquoi pas ?!

Dans notre prochaine chronique nous remonterons encore un peu dans les actualités du mois de Mai 2019.

Laisser un commentaire